20/12/2014

BELGIQUE: L'EPARGNE EN GRAND DANGER

serviettes-billets-de-100-euros.jpg

MERCI   L' EUROPE

 Ils ont déjà vidé la caisse des pensions pour renflouer les dettes de l'Etat.

 Pour les escroqueries, ils ne sont pas les derniers...
 Complot bancaire contre notre épargne ……………… !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 pour cette information que nos médias

“lèche bottes” , n’ont pas cru utile dans

faire de gros titres

 

  N O   C O M M E N T … 

Autant savoir...Dur à avaler !!

Complot bancaire

contre Notre épargne.  

 

Lu dans Ubu-Pan N° 3633 du 28/08/2014 :

""" Ubu-Pan ne cesse de vous le répéter : le montant

de l'épargne des Belges (plus de 250 milliards

d'euros, en juin 2014) rend fou le monde politique.

Ils ne savent plus quoi inventer pour mettre le

grappin sur l'argent patiemment engrangé par

des citoyens qui n'ont plus aucune confiance dans la

gestion financière de l'Etat. Pour preuve :

le dernier emprunt lancé par l'Etat belge a été une

catastrophe.

En 2008, cependant, le monde politique jouait les

matamores en annonçant qu'il allait sauver les

banques...avec l'argent de nos impôts.

Des banques englouties sous les dettes par leur

propre faute et en toute anti-démocratie.

En 2014, une nouvelle crise pointe le nez, puisque

les banques n'ont pas changé leurs habitudes

dignes des plus grandes escroqueries.

Problème : il n'y a plus d'argent dans les caisses

des Etats. Donc on va pomper l'épargne.

Et voyez comme les choses sont bien faites :

le 11 septembre 2013, l'Europe adoptait une directive

dite de "bail-in" qui permettra aux banques de

pomper dans vos comptes, le jour où "elles seraient

en difficulté".

Dès le mois de janvier 2016, votre banquier pourra

ponctionner jusqu'à 8 % de vos avoirs. Il lui suffira

d'utiliser son mot de passe de super-administrateur

pour voler ses clients - car il s'agit de vol pur et

simple.

Mais si ces 8 % ne suffisent pas à sauver votre banquier ?

Dans sa grande sagesse,

l'Union Européenne a prévu

d'autoriser des

ponctions d'argent "par paliers".

Comme à Chypre, où les dépôts supérieurs à

100.000 euros ont été taxé à... 37,5 % et dans

certains cas (origines des fonds douteuses et

placement sur des produits d'épargne vendus

par la banque dont le capital n'était pas garanti)

jusqu'à 60 %.

Conclusion d'un spécialiste : "Nul doute que de

8 %, le plafond autorisé par l'accord européen,

on n'hésitera pas à monter à 10, 15, ou 20 %. Ou,

moins douloureux, à passer deux fois, à quelques

semaines d'écart, tout en bloquant les sorties de

cash entre les deux".

Et ainsi, l'Etat belge permettra aux banquiers

de continuer à magouiller et à jouer avec votre

argent sans devoir rendre compte à aucun moment !

 

 Ce racket a été approuvé par le

gouvernement Di Rupo, actuel 

président du PS. Vous savez, ce parti

qui nous met en garde contre le

gouvernement "suédois" et ses supposées

"attaques contre le bien-être des Belges".

 

Mais il est vrai que le même Di Rupo fut

administrateur de la banque Dexia, ce monument

d'éthique, de déontologie et d'honnêteté, dont

nous n'avons pas fini de payer les pots qu'elle

a cassés.

Le conseil serait il, donc,de

videz nos comptes

“épargne”?  

 

 De toutes manières, il ne rapportent

que des clous de sabot (et on ne porte

plus de sabots), investir dans la

location d’un coffre fort inviolable en

banque ou dans acheter un...

De toute façon,

il faut réagir contre

cette atteinte grave

à la vie privée.

La démocratie à

l’€uropéenne,

devient, petit à petit,

une DICTATURE.

Et nous votons pour nos dictateurs!!!

 

 

Il faut faire suivre,

il faut que tout

le monde sache !

2483897673_2.gif

1904787545_9.jpg

 

 

3751986101_60.jpg

Pourris.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 

10:49 Écrit par Des citoyens et citoyennes indignés | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.